Shutterstock
Shutterstock

La sécurité est un des arguments avancés par les détracteurs du projet de privatisation d’ADP. En réalité, la situation actuelle est déjà compliquée.

Les fameux badges rouges qui donnent accès aux zones réservées des aéroports sont attribués et retirés par l’Etat.

Lorsque l’Etat retire le badge, l’employé ne sera pas licencié… mais affecté à un autre poste de travail ! Or, en vertu du code du travail, cette affectation ne doit pas être trop éloignée de la zone de travail initiale…

Selon le service aéroportuaire de la direction du renseignement cité par nos confrères du Point, les sous-traitants aussi ont à faire face à « des cas de communautarisme et de prières dans les vestiaires. Il y a un fort communautarisme dans les entreprises dans lesquelles c’est une certaine origine qui permettra d’y entrer

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote