Ce sont les derniers cartons de déménagement pour Jean-Christophe et son épouse. Ils quittent Fessenheim, où il a travaillé comme ingénieur. La doyenne des centrales nucléaires françaises ferme ses portes alors qu’elle faisait battre le coeur économique de toute une région. Fessenheim compte actuellement 2.500 habitants. La fermeture de la centrale est un coup dur pour les commerçants. Cet été, plus de 150 familles quitteront la ville, et d’autres suivront. Même si la reconversion économique peine à se dessiner, le maire garde espoir.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote

CLIQUEZ POUR LE RECEVOIR !

CLIQUEZ POUR LE RECEVOIR !