Phénomène de société indubitablement lié à l’arrivée sur l’hexagone de traditions qui lui étaient jusqu’à peu étrangères, l’hyménoplastie devient de plus en plus fréquente.

C’est ce que révèle une enquête publiée dans le magazine ELLE ce lundi 8 avril, selon laquelle le marché de la virginité est florissant.

Parmi ces femmes se trouve Myriam, ingénieur en génie civil de 29 ans. Elle a déboursé 2.500 euros pour une hyménoplastie : une opération de réfection de l’hymen. « Je n’avais pas le choix », confie-t-elle, « c’est la tradition ». Dans sa famille, musulmane “et pourtant peu pratiquante”, il est demandé aux femmes d’être vierges le jour de leur mariage. « Ma mère me l’a souvent répété : ‘Ta virginité est ton bien le plus précieux’ »


Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service en toute sécurité a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Pour cette raison, nous avons mis en place quatre types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel