Dans une interview exclusive accordée à France 24 et RFI, l’ancien Premier ministre français Édouard Balladur affirme qu’il n’est “pas du tout d’accord” avec les conclusions du rapport de la commission d’historiens sur le rôle de la France dans le génocide au Rwanda, selon lequel Paris porte des “responsabilités lourdes et accablantes”. Il s’insurge que la France soit accusée alors qu’aucun pays ni les Nations unies ne sont intervenus pour empêcher les massacres.

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 5 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote