DR
DR

Nos confrères du Point révèlent ce jeudi des chiffres affolants : c’est environ 300 hommes, 300 femmes, et 500 enfants détenteurs de la nationalité française qui attendent aujourd’hui en Syrie leur rapatriement dans l’hexagone. Personne ne s’attendait ni à ces chiffres, ni à ce que ce dossier devienne une réalité immédiate si tôt. Mais la décision de Donald Trump de se retirer de Syrie précipite tout.

Le Point raconte qu’un haut fonctionnaire qualifie la situation de “catastrophique” : “L’opinion publique n’est pas prête, pas plus que les services centraux ni les collectivités…”

Il est évident que l’opinion publique se pose une question simple : pourquoi la France ne considère pas ces gens comme ce qu’ils sont, c’est-à-dire des traitres ?

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote