Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock
Frederic Legrand - COMEO / Shutterstock

J’étais ce mercredi midi au sein d’une rédaction parisienne, et nous avions le regard qui traînait vers un écran réglé sur BFM TV, lorsque d’un coup je vis apparaître le bandeau indiquant que Brigitte Macron allait recevoir à l’Elysée Carla Bruni et Valérie Trierweiler. Quelqu’un dans la rédac lança “et pas Marie-Antoinette ?”. Les rires fusèrent, et puis chacun repartit vers ses occupations.

Je regardais ce bandeau et il me vint une question banale : mais pourquoi donc le bureau de comm’ de l’Elysée croit-il judicieux d’informer la France entière des petites sauteries de Madame Macron ? Rassurez-vous, je n’ai pas la réponse. Mais enfin, au milieu d’une période plus que troublée, dans laquelle une population habillée de jaune s’indigne de chaque dépense et le fait violemment savoir, par quelle torsion du jugement peut-on trouver de bon aloi de publier une telle information ?

C’est à se demander si le Pouvoir ne cherche pas à exciter les Gilets jaunes en agitant le chiffon rouge de ses dépenses, somptuaires ou non, nécessaires ou non. On dirait de ces gosses de riches qui sont ravis de faire péter la Platinium de Papa devant leurs amis moins fortunés. De la part de sales gosses mal éduqués, on ne s’attend pas à mieux. Mais on pensait les cerveaux locataires des bureaux élyséens un petit peu plus finauds…

Print Friendly, PDF & Email

Chers amis,

Ne souhaitant pas être une presse aux ordres, nous ne recevons aucune subvention de l'État. Nous avons donc besoin de votre soutien pour continuer notre mission. Les contributions financières de chaque lecteur, même les plus modestes, nous sont très précieuses.

Soutenez La Lettre Patriote à partir de 3 euros par mois - ça ne prend qu'une minute EN CLIQUANT ICI. Merci.

Je soutiens La Lettre Patriote