DR
DR

Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête.

  • Un colis piégé a explosé rue Victor-Hugo, une artère piétonne du centre de Lyon IIe, vers 17h30. Le colis contenait des clous.
  • Le parquet de Lyon privilégie la piste du colis piégé. Le colis contenait des clous ou des boulons.
  • Intervenant sur YouTube pour un entretien dans le cadre de la campagne européenne, entretien prévu avec le jeune Hugo Travers, Emmanuel Macron évoque « une attaque » à Lyon.
  • La préfecture du Rhône précise qu’aucun pronostic vital n’est engagé.
  • Le maire du 2e arrondissement de Lyon annonce que l’homme qui a déposé le sac piégé a été filmé par la vidéoprotection de la ville. Il circulait à VTT. Il a déposé le sac devant une boulangerie. Celui-ci a explosé environ 2mn plus tard. L’homme est activement recherché.
  • La section antiterroriste du parquet de Paris se saisit de l’enquête qui était pilotée par le parquet de Lyon après l’explosion d’une valise piégée. Le procureur de Paris se rend sur place.
  • La vidéoprotection de la ville de Lyon a filmé un homme d’une trentaine d’années, vêtu en partir de noir, le visage dissimulé, arriver à vélo devant une boulangerie de l’enseigne La Brioche dorée.
  • L’explosion a fait au moins 13 blessés dont une fillette de 8 ans. Onze des blessés ont été conduits à l’hôpital.
  • Après l’explosion qui a fait au moins 13 blessés à Lyon, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, donne des consignes de vigilance à l’ensemble des préfets pour renforcer la sécurité des sites accueillant du public et des événements sportifs, culturels et cultuels.
  • L’engin explosif, contenu dans un sac en papier kraft rempli de billes en métal, a été déclenché à distance grâce à un dispositif très sophistiqué. Sous couvert d’anonymat, des sources policières indiquent que la bombe était composée de vis, de clous et de boulons. Selon les mêmes sources, le détonateur principal était relié à un téléphone dont la carte SIM venait d’être achetée. Un second détonateur, plus rudimentaire, était présent.

Puisque vous êtes ici...

Chers amis,

Vous êtes désormais des dizaines de milliers chaque jour à lire La Lettre Patriote !
Maintenir ce service en toute sécurité a un coût de plus en plus important, et nous avons besoin que chacun nous aide dans la mesure de ses moyens.

Pour cette raison, nous avons mis en place quatre types d'abonnements.

Vous pouvez choisir le plan qui vous correspond et vous abonner directement par carte bancaire EN CLIQUANT ICI.

Merci !
Julien Michel