Sans la réforme de 2021, le meurtre n’aurait à priori pas pu être commis.

Print Friendly, PDF & Email