DR
DR

On se souvient de Geneviève Legay, cette femme tombée à Nice après un contact avec les forces de l’ordre. Nos confrères de Mediapart révèlent une information qui a tout d’un scandale : la commissaire en chef de la sûreté départementale chargée de l’enquête préliminaire, est la compagne de Rabah Souchi, le commissaire chargée des opérations le jour des manifestations et mis en cause dans cette affaire

Autrement dit : la personne chargée d’enquêter sur les agissement de la Police vit avec la personne mise en cause !

Selon Mediapart, «les liens entre l’enquêtrice et le commissaire éclairent en effet d’un jour nouveau les incohérences et les cafouillages qui ont très vite émaillé cette enquête». Geneviève Legay aurait notamment été interrogée à plusieurs reprises à l’hôpital par des policiers placés sous les ordres d’Hélène P. «Ils ont surtout insisté pour me faire dire que c’était un journaliste qui m’avait poussée. Or c’est faux. Je me rappelle avoir été poussée par un policier et je le leur ai dit. Mais ils insistaient sur le journaliste», accuse la septuagénaire. Les auditions des policiers ayant effectué la charge demandée par le commissaire Souhi ont quant à elles été « menées favorablement à l’égard» de celui-ci, toujours selon nos confrères.

Un beau scandale qui commence sous nos yeux…

Print Friendly, PDF & Email